Le double qui était prévu : Gasquet-Herbert

Jusqu’à vendredi, fin de journée, pas de doute ou peu de doute en tout cas à avoir. Après la non-sélection de Nicolas Mahut et Julien Benneteau, la doublette inédite, Richard Gasquet et Pierre-Hugues Herbert partaient donc avec une longueur d’avance pour défier la paire belge. Mais voilà, le premier, en raison de la qualité de son revers, ne peut évoluer qu’à la gauche du court. Même chose pour le deuxième, pour une raison différente, car il n’a pas joué sur l’autre flanc depuis des années. Pour un double « presque décisif » comme l’a rappelé Yannick Noah, on voit mal comment le capitaine des Bleus pourrait occulter une donnée aussi importante.

A lire aussi. Noah: « on sait que ce double va être très important, voire presque décisif »

Le double qui pourrait jouer : Tsonga-Gasquet

Ils n’ont joué que trois matchs de double de Coupe Davis ensemble… pour autant de victoires. Ce qui est déjà un sacré gage de sécurité. Surtout, ils présentent la particularité d’être plus expérimentés que le double précédent (3 matchs contre 0) et d’avoir déjà joué ensemble sous la houlette de Yannick Noah, contre le Canada, en mars 2016 en Guadeloupe. Voir Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga disputer le double ensemble est devenu d’autant plus possible, que le second n’occulte pas du tout le fait d’y aller.

« S’il faut y aller, je suis prêt à y aller. Quand on joue une finale de Coupe Davis on est prêts à jouer cinq heures vendredi, cinq heures le samedi et cinq heures le dimanche donc aucune possibilité n’est écartée, a bien insisté Jo-Wilfried Tsonga. On est quatre dans l’équipe donc tout est possible. »

Comme remporter ce double si important – certainement contre David Goffin, qu’il retrouvera dimanche en simple – avec son ami « Richie », avec lequel il rêve de soulever le Saladier d’Argent. Une paire logique pour l’ancien capitaine tricolore, Guy Forget. « Je ne suis pas dans le secret des dieux mais je crois à une composition Richard Gasquet-Jo-Wilfried Tsonga pour le double de demain, a confié l’intéressé au micro de RMC. Il n’est pas fatigué, il est prêt physiquement, il est tout à fait capable de jouer samedi. » Idem pour Thierry Ascione, l’entraîneur de… Tsonga. « Ils se connaissent, ce ne serait pas inintéressant de les faire jouer ensemble » a rappelé ce dernier.

A voir aussi >> Les larmes de Benneteau pendant La Marseillaise

Le double qui serait une surprise : Tsonga-Herbert

Et pourtant, le choix serait loin d’être idiot. Après tout, il serait le savant mélange du leader de cette équipe de France (Tsonga) et du meilleur joueur de double des Bleus (Herbert). Ce choix serait d’autant plus viable qu’il permettrait à Herbert de ne pas faire le nombre dans ce week-end de Coupe Davis, lui qui, sauf incroyable surprise et incroyable retournement de situation, ne sera pas aligné en simple par Yannick Noah, sauf si ce dernier devait, d’ici dimanche, composer avec une avalanche d’absents.

http://rmcsport.bfmtv.com/tennis/coupe-davis-quel-double-pour-les-bleusavec-ou-sans-tsonga-1311656.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password