Le Racing 92 peut nourrir de sacrés regrets. Le club francilien a tenu la dragée haute au Munster dans des conditions climatiques extrêmement difficiles en Irlande. Longtemps accrochés aux basques de leurs adversaires, les joueurs du Racing 92 ont craqué à l’heure de jeu sur un essai de Conor Murray (61e, 7-0). Andrew Conway a rapidement creusé l’écart (70e, 14-0), mais Nakarawa a redonné espoir à son équipe après une séquence d’enchaînements au ras (76e, 14-7).

>> Champions Cup: succès au goût amer pour Clermont, qui perd Lopez sur blessure

Les Français ont obtenu une ultime opportunité mais Dimitri Szarzewski a manqué son lancer dans les 22 adverses, provoquant l’en-avant de Chouzenoux (80e). Dommage, car le match nul aurait permis au Racing 92 de rester devant son adversaire dans la poule 4. Il va devoir se contenter du bonus défensif.

Castres, un bonus pour rien ?

Dans la même poule, l’aventure est presque terminée pour le Castres Olympique, atomisé par Leicester (54-29). Les Tarnais n’ont pratiquement jamais existé. Il y avait déjà 35-3 à la pause en faveur des Tigers. La formation française a encaissé deux essais supplémentaires au retour des vestiaires avant d’offrir une réaction par l’intermédiaire d’Alex Tulou et David Smith, à trois reprises en douze minutes.

>> Champions Cup: la grosse frayeur du RCT à Trévise

Le bonus offensif est anecdotique, Castres s’est incliné pour la onzième fois de rang à l’extérieur en Coupe d’Europe. Son dernier succès loin de ses bases remonte au 12 décembre 2012, à Glasgow. Une éternité. La double confrontation face au Racing 92 sera décisive pour son avenir européen, lequel s’est assombri samedi.

VIDEO. Denis Charvet : « Si on pille les Fidjis, un jour il n’y aura plus d’équipe là-bas »

http://rmcsport.bfmtv.com/rugby/champions-cup-le-racing-92-piege-castres-voyage-toujours-aussi-mal-1283353.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password