Des Clermontois pourtant moins dans le rythme

Le match aller, disputé lundi en raison d’un report dû aux conditions météo, a pesé sur les organismes clermontois. Très entreprenants dès l’entame de leurs match victorieux (14-46) il y a une semaine, les Clermontois, moins dans le rythme, ont subi la révolte des Sarries. Le début de match canon et intense des Anglais est récompensé très tôt par une prise d’intervalle gagnante de Spencer, sur une feinte de passe et un dernier crochet intérieur réalisé devant Scott Spedding avant d’aplatir (0-13, 10e). Rapidement décrochés, les Clermontois sont revenus petit à petit dans le match, pour finalement renverser les double champions d’Europe dans les tous derniers instants de la rencontre.

>> Le film du match

Rakka et Penaud sortent (trop) tôt dans le match

Sur sa première percussion, Raka a envoyé Wyles valser. Sur un petit jeu au pied de Morgan Parra, il a bien failli ramasser le ballon et inscrire le premier essai du match pour Clermont. L’ailier a souvent trouvé des solutions et créé des brèches. Il était parti sur des bases élevées, son match s’est brusquement arrêté. C’est d’autant plus dommage pour Clermont que Damian Penaud a lui aussi quitté la pelouse, touché au pied. Le trois-quarts centre était à a conclusion d’une jolie relance de Scott Spedding, depuis ses propres 22m. Comme Raka avant lui, Penaud avait échoué à conclure. Il a seulement récolté une blessure.

Parra, un neuf qui mérite bien un dix

Buteur efficient, patron sur le terrain, excellent dans l’alternance, avec un jeu au pied intelligent, Morgan Parra a presque tout réussi au Michelin. Rompu à ce type de joutes européennes, le demi de mêlée a fait parler son expérience au plus fort de la domination clermontoise pour récompenser le travail de ses avants. Les observateurs du rugby qui réclament son retour en équipe de France seront plus nombreux encore la semaine prochaine. « Il a la vision, l’anticipation, la gestion des différentes vitesses de jeu », estimait Jean-Baptiste Elissalde dans l’Equipe ce matin. Et c’est vrai, Morgan Parra a tout ça. Et bien plus encore.

>> Champions Cup: La Rochelle repart bredouille de son voyage chez les Wasps

Spedding estoque les Saracens

Scott Spedding est sorti de sa boîte à deux moments clés du match. L’arrière ne s’est pas défilé. Une première fois pour ramener son équipe à hauteur (12-13), juste avant la pause. Et la seconde à trois minutes de la fin de cette rencontre. Clermont obtient alors une troisième pénalité et indique les poteaux. A près de 50m, excentré sur la droite du terrain, Spedding tape un coup de pied de mammouth et trouve le centre des perches. Le double champion d’Europe en titre est à terre.

VIDEO. Cotter : « Ce genre de match me fait plaisir »

http://rmcsport.bfmtv.com/rugby/champions-cup-clermont-remporte-un-combat-feroce-contre-les-saracens-1329760.html

0 Comments

Leave a Comment

Des Clermontois pourtant moins dans le rythme

Le match aller, disputé lundi en raison d’un report dû aux conditions météo, a pesé sur les organismes clermontois. Très entreprenants dès l’entame de leurs match victorieux (14-46) il y a une semaine, les Clermontois, moins dans le rythme, ont subi la révolte des Sarries. Le début de match canon et intense des Anglais est récompensé très tôt par une prise d’intervalle gagnante de Spencer, sur une feinte de passe et un dernier crochet intérieur réalisé devant Scott Spedding avant d’aplatir (0-13, 10e). Rapidement décrochés, les Clermontois sont revenus petit à petit dans le match, pour finalement renverser les double champions d’Europe dans les tous derniers instants de la rencontre.

>> Le film du match

Rakka et Penaud sortent (trop) tôt dans le match

Sur sa première percussion, Raka a envoyé Wyles valser. Sur un petit jeu au pied de Morgan Parra, il a bien failli ramasser le ballon et inscrire le premier essai du match pour Clermont. L’ailier a souvent trouvé des solutions et créé des brèches. Il était parti sur des bases élevées, son match s’est brusquement arrêté. C’est d’autant plus dommage pour Clermont que Damian Penaud a lui aussi quitté la pelouse, touché au pied. Le trois-quarts centre était à a conclusion d’une jolie relance de Scott Spedding, depuis ses propres 22m. Comme Raka avant lui, Penaud avait échoué à conclure. Il a seulement récolté une blessure.

Parra, un neuf qui mérite bien un dix

Buteur efficient, patron sur le terrain, excellent dans l’alternance, avec un jeu au pied intelligent, Morgan Parra a presque tout réussi au Michelin. Rompu à ce type de joutes européennes, le demi de mêlée a fait parler son expérience au plus fort de la domination clermontoise pour récompenser le travail de ses avants. Les observateurs du rugby qui réclament son retour en équipe de France seront plus nombreux encore la semaine prochaine. « Il a la vision, l’anticipation, la gestion des différentes vitesses de jeu », estimait Jean-Baptiste Elissalde dans l’Equipe ce matin. Et c’est vrai, Morgan Parra a tout ça. Et bien plus encore.

>> Champions Cup: La Rochelle repart bredouille de son voyage chez les Wasps

Spedding estoque les Saracens

Scott Spedding est sorti de sa boîte à deux moments clés du match. L’arrière ne s’est pas défilé. Une première fois pour ramener son équipe à hauteur (12-13), juste avant la pause. Et la seconde à trois minutes de la fin de cette rencontre. Clermont obtient alors une troisième pénalité et indique les poteaux. A près de 50m, excentré sur la droite du terrain, Spedding tape un coup de pied de mammouth et trouve le centre des perches. Le double champion d’Europe en titre est à terre.

VIDEO. Cotter : « Ce genre de match me fait plaisir »

http://rmcsport.bfmtv.com/rugby/champions-cup-clermont-remporte-un-combat-feroce-contre-les-saracens-1329760.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password