Patrice Collazo (manager de La Rochelle)

Mike Brown (arrière des Harlequins)

Même s’ils ont réussi à arracher un point de bonus défensif en fin de partie, les Harlequins ont pris une grosse claque chez eux. La qualification est déjà compromise pour les Londoniens. « On voulait faire du Stoop (ndlr : leur stade) une forteresse donc forcément perdre ici et prendre 34 points, ce n’est pas bon du tout. »

Laurent Labit (entraîneur des avants du Racing 92)

«  On peut regretter de ne pas avoir pris le bonus offensif mais sincèrement, on a passé 25 minutes dans notre camp en seconde période. Donc à partir de là, c’était quand même compliqué et l’important était avant tout la victoire.« 

Leo Cullen (manager du Leinster)

Sans quelques cadres importants derrière, à l’image de l’ouvreur Jonathan Sexton, le Leinster a battu Montpellier avec le bonus (24-17). Son manager Leo Cullen a tenu à rendre hommage à ses plus jeunes troupes, qui ne se sont pas échappées face aux puissants héraultais.

« Plusieurs jeunes joueurs ont été intégrés dans l’équipe et ont montré beaucoup de courage et de bravoure pour faire face aux garçons très physiques de Montpellier. »

http://www.rugbyrama.fr/rugby/champions-cup/2017-2018/champions-cup-ce-match-va-marquer-lhistoire-du-stade-rochelais-le-top-declas-de-la-1re-jour_sto6367429/story.shtml

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password