A compter de ce samedi soir, il est certainement l’une des personnalités les moins appréciées du monde de la boxe. De Carlos Takam et de son clan, c’est certain mais aussi d’Anthony Joshua, vainqueur sur un KO technique incompris de tous et plus particulièrement des deux protagonistes du choc qu’accueillait le Principality Stadium de Cardiff. Il, c’est l’arbitre du combat entre Anthony Joshua donc et Carlos Takam et son impopularité vient de sa décision à la 10e reprise : celle d’arrêter le combat après une série de coups du Britannique sur le Franco-camerounais, en difficulté avec ses deux arcades sourcilières ouvertes certes, mais toujours debout et en passe d’esquiver un des nombreux crochets meurtriers de son adversaire au moment où l’officiel sur le ring a dit stop.

A lire aussi: le film du combat Joshua-Takam

Forcément, Takam n’a pas caché sa frustration. Les 80.000 personnes présentes à Cardiff aussi. Prévenu il y a seulement une dizaine de jours (12 exactement) qu’il allait remplacer au pied levé le challenger initial de Joshua, le Bulgare Kubrat Pulev, le Franco-camerounais a fait mieux que faire le nombre sur le ring. Il a défendu ses chances bec et ongles, avec un plan de combat intelligent et une mobilité qui a constamment perturbé Joshua, à tel point que celui-ci a régulièrement chambré son adversaire, l’incitant à venir plus près et donc, à se faire fixer par sa droite, particulièrement dévastatrice.

Takam a voulu jouer, s’est frotté au phénomène britannique et a failli y laisser toutes ses plumes, voyant son arcade droite voler en éclats face à la puissance de Joshua. Mais le boxeur de 36 ans, 3e rang du classement IBF, n’a pas cédé. Perturbé par un changement de bandages quelques minutes avant son entrée sur le ring, vu pour beaucoup comme un simple combat à expédier pour Joshua, Takam a gagné le respect de tous, y compris de son rival, qui a pu constater sa résistance et sa défense héroïque au fil des reprises. Si Joshua a touché, Takam a fait de même, faisant passer un frisson en tribunes et au sein de son clan, persuadé que l’impossible, en allant jusqu’au bout, pouvait être possible. Mais la puissance des deux hommes était abyssale samedi soir et l’avance de Joshua aux points trop importante.

Joshua : « je ne viens pas pour gagner sur décision de l’arbitre »

A lire aussi: Carlos Takam: « Joshua m’a dit : « J’aurais bien aimé qu’on aille jusqu’à la fin »

C’est d’ailleurs la première qui a incité l’arbitre à arrêter le combat, alors que Joshua avait repris l’ascendant dans la 10e reprise. Ce dernier conserve donc ses ceintures IBF et WBA et décroche sa 20e victoire en autant de combats chez les professionnels. Mais il aurait aimé aller au bout de l’histoire avec Takam. « C’était un bon combat jusqu’à ce que l’arbitre le stoppe, estime Joshua. Moi je viens pour combattre, je ne viens pas pour gagner sur une décision. J’ai essayé de coucher Takam, je sais que le public voulait que je le mette au sol mais moi je n’ai rien à voir avec la décision de l’arbitre. Je n’ai pas le contrôle là dessus, il a pris sa décision. »

Des paroles qui réchaufferont le coeur de Takam, qui a pu converser avec Joshua à l’issue du combat et gagner le respect du Britannique. Mais elles ne le combleront pas pour autant: lui rêve d’une revanche que son bourreau du soir ne pourra certainement pas lui offrir, la faute aux autres défis qui attendent le natif de Watford. Mais Takam n’a pas tout perdu. Encore inconnu de beaucoup il y a moins de deux semaines, il s’est fait un nom, en livrant le combat de sa vie. A lui, désormais, de faire en sorte qu’il ne soit pas le dernier.

http://rmcsport.bfmtv.com/boxe/boxe-joshua-bat-takam-mais-l-arbitre-gache-la-fete-1288966.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password