Jacques Henri Eyraud avait pourtant agité le drapeau blanc. « Il y a un temps pour tout, et Noël, c’est la trêve », a-t-il tweeté ce lundi, après sa passe d’arme avec Jean-Michel Aulas par presse et réseaux sociaux interposés. Mais le Aulas de Noël ne s’est pas contenté d’un sourire et d’un « Oh, oh, oh » de bon aloi. Le président lyonnais, que les 280 caractères ont rendu totalement inarrêtable, a répondu une nouvelle fois, sans rentrer ses griffes.

>> « Noël, c’est la trêve »… Eyraud calme le jeu après son clash avec Aulas

« Déclaration agressive et déplacée »

« Ce qui est sûr c’est que l’OL n’avait rien demandé et que la déclaration agressive et déplacée de JHE dans l’équipe de samedi est venue ternir l’impression de sérénité et de fair-play que ce nouveau dirigeant du foot dégageait et que personnellement j’appréciais beaucoup », a-t-il lâché sur Twitter, en réponse à un post qui récapitulait ses amabilités avec Eyraud. Prends ça la trêve…  

>> Vieux dossier, gros chambrage et prise de bec… le clash Aulas-Eyraud en cinq épisodes

http://rmcsport.bfmtv.com/football/aulas-eyraud-malgre-la-treve-le-president-lyonnais-sort-encore-les-griffes-1335294.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password