Champion d’Europe de judo en 1993, Darcel Yandzi officie aujourd’hui comme entraîneur national. Jeudi soir, il était en stage à Cambrils avec quelques jeunes athlètes et d’autres coachs. Il a vu de ses yeux l’attaque terroriste qui a touché cette station balnéaire située à 120 kilomètres au sud de Barcelone. Il est revenu sur ces événements tragiques l’Intégrale Sport sur RMC.

>> Les podcasts de l’Intégrale Sport

« On a vu deux filles arriver avec un visage paniqué »

« On est sortis avec quelques coachs, a-t-il raconté. On s’est mis dans un bar, sur une terrasse, en face de la mer, pour pouvoir parler du programme du lendemain. D’un seul coup, on a vu deux filles arriver avec un visage paniqué. Juste après, un mec court avec un gilet pare-balles et commence à crier « Allah akbar ». C’était la panique car il était juste en face de nous et il courait. Tout le monde a paniqué, a commencé à courir. On a réussi à se réfugier derrière une voiture, derrière des magasins. »

« Un collègue a reçu des éclats sur la jambe »

« D’un seul coup, des policiers sont arrivés au bout de trente secondes. J’ai appris ensuite que c’était juste une coïncidence qu’ils passent par là car ils coursaient une autre voiture. Ils se sont arrêtés en face de nous. Ça a commencé à tirer. Il a pris au moins cinq ou six balles. Il s’est relevé, il a foncé vers le policier et en a repris une autre encore. À chaque fois, il se relevait, juste devant nos yeux. Un collègue à nous (Winston Gordon, ancien judoka international) a reçu des éclats sur la jambe. Mais ça va, il n’est pas en danger. »

>> Attaque à Barcelone: la touchante réaction de Neymar

« Si on continue à baisser les bras, on ne vit plus »

« C’est un truc à oublier vite. On n’a pas voulu rentrer pour montrer à ces gens-là qu’on est forts et qu’on continue à vivre. On a tous été choqués. Voir cette scène-là à la télé, je pense que ça fait peur, mais la vivre, je n’ai pas de mots… On a décidé de rester sur place. Si on continue à baisser les bras, on ne vit plus. Je vous avouerais quand même qu’hier soir (jeudi), ou même aujourd’hui, dès qu’on marche dans la rue, dès qu’il y a un bruit, une voiture, quelqu’un qui roule un peu vite, on est à l’affût. (…) Des jeunes sont venus avec nous. On doit leur montrer l’exemple. On a donc décidé de continuer le stage. »

À lire aussi >> Attentat de Barcelone: une minute de silence sera respectée sur les terrains de L1 et de L2

http://rmcsport.bfmtv.com/judo/attaque-de-cambrils-le-temoignage-de-darcel-yandzi-ancien-champion-d-europe-de-judo-present-sur-place-1238341.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password