Tsonga trace sa route à Anvers. Sans forcer son talent, le Français a remporté samedi sa demi-finale qui l’opposait au Belge Ruben Bemelmans en deux sets et 1h13 (6-3, 6-3). Jo-Wilfried Tsonga, qui a pu compter sur son service, retrouvera en finale le vainqueur de la deuxième demi-finale qui opposera Tsitsipas, le tombeur de Goffin en quart de finale, à Schwartzman. JWT tentera de remporter dimanche son quatrième tournoi de la saison après Marseille, Rotterdam et Lyon lors de la première moitié de saison. Pas mal pour un retour à la compétition après un été très compliqué.

Après un début de match sur les chapeaux de roues (break blanc d’entrée), Tsonga a vu Bemelmans revenir au score et l’inquiéter quelque peu lors des premières minutes de la rencontre. A 4-3 en sa faveur, Tsonga a pris une nouvelle fois le service du joueur local au meilleur des moments pour filer vers le gain du premier set (6-3) en 35 minutes. Serein et appliqué, le Français a notamment pu s’appuyer sur sa première balle de service. Le tout avec la manière, à l’image d’une balle de set très spectaculaire. Plus de peur que de mal pour son poignet gauche.

Un deuxième acte tout en maîtrise

Vraisemblablement éreinté par ses duels précédents, Ruben Bemelmans, 98e mondial, a logiquement cédé dans le deuxième set. Tsonga a appuyé là où ça fait mal en baladant de gauche à droite le natif de Genk. « Ca va de mieux en mieux, je retrouve mes repères et j’ai très bien joué aujourd’hui », a analysé le Français au micro de SFR Sport à l’issue de sa 32e victoire de la saison. Il n’a pas manqué de féliciter son adversaire du jour qui lui a tout de même donné « beaucoup de fil à retordre », a t-il lâché poliment au public d’Anvers.

Tsonga, qui effectuait son retour à la compétition près d’un mois après s’être blessé au genou droit à Saint-Pétersbourg mi-septembre, a l’occasion de donner un peu de relief à une saison qui tournait à l’eau de boudin. Cette semaine à Anvers, le Français a enchaîné trois succès de rang pour la première fois depuis son titre à Lyon… juste avant Roland-Garros. Un quatrième succès de rang lui donnerait l’occasion d’ajouter un seizième titre en carrière. Goffin, principal adversaire de Tsonga en début du tournoi, ne sera pas au rendez-vous dimanche. Face à Tsitsipas ou Schwartzman, il y aura du talent, mais rien d’insurmontable pour Tsonga, loin de là.

http://www.eurosport.fr/tennis/atp-anvers/2017/jo-wilfried-tsonga-net-et-sans-bavure-contre-ruben-bemelmans-6-3-6-3_sto6375074/story.shtml

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password