Giannis Antetokounmpo a fait des misères aux Celtics

Giannis Antetokounmpo peut devenir le meilleur joueur de l’Histoire“. Flatteurs, les mots de Kevin Durant au sujet de la superstar montante des Bucks se voulaient surtout annonciateurs d’une énorme saison individuelle du Grec. En progression (fulgurante) depuis son arrivée en NBA en 2013, ce dernier a intégré le gratin de la plus grande ligue du monde. Il est là parmi les KD, les James Harden, LeBron James et autres Anthony Davis. Et à l’ère des supers teams qui regroupent les All-Stars, l’unique parrain de Milwaukee fait figure de sérieux candidat au trophée de MVP de la saison.

Il a donné le ton dès sa première sortie officielle. En déplacement sur le parquet des Celtics, les Bucks se sont imposés (108-100) dans le sillage d’un Antetokounmpo déchaîné. Le Greak Freak a calé la performance NBA de la nuit avec 37 points (à 13/22 aux tirs), 13 rebonds, 3 passes et 3 interceptions. Colossal.

Même fatigués et sans doute encore choqués par la blessure de Gordon Hayward en ouverture de la saison, les joueurs de Boston n’étaient pourtant pas loin de la victoire. Ils menaient encore de quatre points à l’entame du quatrième quart. Giannis attendait simplement le bon moment pour enfoncer Kyrie Irving (17 points… à 7/25) et ses partenaires. Le Greak Freak a donc planté 16 points dans les douze dernières minutes pour offrir à Milwaukee une première victoire. Sa campagne pour le MVP est lancée.

San Antonio, c’est déjà (très) bon

Les Spurs restent les Spurs. L’effectif a beau semblé trop vieux ou moins talentueux d’une année sur l’autre, la formation de Gregg Popovich finit toujours par se maintenir aux sommets de la Conférence Ouest. Et cela fait bientôt vingt ans que ça dure. Du jamais vu en NBA. Cette nuit, les éperons débutaient avec un premier test compliqué face aux Minnesota Timberwolves, une meute de jeunes loups aux dents longues déterminés à enfin terrifier la ligue.

Les Spurs ont calmé tout ce petit monde. Portés par un bon LaMarcus Aldridge (25 points, 10 rebonds et 4 passes), les Texans l’ont emporté avec la manière (107-99). Avec toujours la même recette : de la défense, des belles séquences de jeu et de l’application. Cette franchise est vraiment une classe au-dessus.

Evan Fournier et Rudy Gobert décisifs

Les deux Français ont largement contribué au succès de leur équipe respective cette nuit. Evan Fournier a terminé meilleur marqueur du Magic (23 points à 9/17) lors de la victoire d’Orlando contre Miami. Nouveau patron du Jazz, Rudy Gobert a très bien contenu Nikola Jokic, limité à 7 points et 3/10 aux tirs. Dans le même temps, le pivot candidat au trophée de meilleur défenseur inscrivait 18 points tout en prenant 10 rebonds. Très solide.

Saison terminée pour Jeremy Lin ?

Les soirées NBA se suivent et les mauvaises nouvelles se multiplient. Après Gordon Hayward mardi, Jeremy Lin cette nuit. Le joueur des Brooklyn Nets a quitté le terrain en pleurs après avoir déclaré « je suis fini » et en se tenant le genou. Le plus inquiétant dans tout ça ? Il s’est écroulé sans contact apparent. C’est très mauvais signe. Sa franchise craindrait le pire.

Record de nullité pour Stanley Johnson

Titulaire à l’aile, le jeune joueur des Pistons a rejoint la sombre liste des joueurs à avoir raté tous leurs tirs (en tentant leurs chances plus de douze fois) sur un match. Un 0/13 pour Johnson. La plus mauvaise performance de l’histoire pour une première rencontre de la saison. Mais il est tout de même resté 40 minutes sur le parquet, compensant cette maladresse par une défense plus que solide.

Record de nullité (bis)

Chapeau aux Phoenix Suns. La franchise de l’Arizona a entamé sa cinquantième saison en NBA en s’inclinant de 48 points (76-124) contre Portland. La rouste le plus sévère de toute l’histoire pour un match d’ouverture. Le tout à domicile, devant des fans qui peuvent d’ores et déjà se mettre dans la tête que la saison sera longue, très, très longue.

Tous les résultats de la nuit :

Pistons – Hornets : 102-90
Pacers – Nets : 140-131
Magic – Heat : 116-109
Wizards – Sixers : 120-115

Celtics – Bucks : 100-108
Grizzlies – Pelicans : 103-91

Mavericks – Hawks : 111-117
Jazz – Nuggets : 106-96
Spurs – Timberwolves 107-99

Suns – Trail Blazers : 76-124

Kings – Rockets : 100-105

http://www.eurosport.fr/basketball/nba/2016-2017/antetokounmpo-stratospherique-san-antonio-costaud-gobert-et-fournier-decisifs_sto6371923/story.shtml

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password