Bernard Laporte est plus que jamais dans la tourmente. Soupçonné depuis plusieurs mois d’avoir favorisé le président de Montpellier Mohed Altrad, le président de la Fédération Française de Rugby devrait être contraint s’expliquer devant la justice. Car des zones d’ombre demeurent selon les conclusions de l’enquête de l’Inspection Générale de la Jeunesse et des Sports ouverte fin août. La ministre des Sports Laura Flessel va en effet transmettre le dossier à la justice (voir ci-dessous). Et comme prévu par l’article 40 du code pénal, un procureur va être saisi pour mener l’enquête.

Au cœur de cette affaire : l’appel téléphonique de Laporte au président de la commission d’appel de la FFR, chargée de statuer le 29 juin dernier sur des sanctions prises par la commission de discipline de la Ligue Nationale de Rugby à l’encontre de Montpellier. Plusieurs versions s’affrontent, avec des récits différents de Bernard Laporte, Jean-Daniel Simonet, président de cette commission, Robert Malterre et Philippe Peyramaure, les deux autres membres.

Les versions divergent sensiblement en termes de chronologie sur ces 29 et 30 juin derniers, notamment sur la date de l’appel mais aussi le fond de cet appel. Et selon les inspecteurs, l’appel téléphonique de Laporte a bien précédé un changement de décision des membres de la commission. Par ailleurs, le seul fait que Laporte ait appelé Jean-Daniel Simonet a de toute façon été considéré comme « une intrusion inappropriée au fonctionnement de la commission ». « Il intervient après le délibéré et il n’avait pas eu lieu d’être », nous a-t-on expliqué.

A voir aussi >> Mohed Altrad: « Je n’ai pas commis de crime »

Laporte dans une situation plus fragile

Un doute demeure sur les propos tenus par l’ancien Secrétaire d’Etat à Jean-Daniel Simonet. Le ministère, conscient de ces doutes, transmet ce dossier à la justice. Le procureur pourra s’en saisir dès qu’il le souhaite, une fois bien sûr que le courrier sera envoyé par Laura Flessel, dans les heures à venir. Sans doute dès ce mardi. Si la preuve d’une pression n’a en effet pas été clairement démontrée (malgré le témoignage de Peyramaure), des zones d’ombre demeurent et la justice devra faire toute la lumière sur cette affaire.

Pour Bernard Laporte, qui a toujours clamé son innocence, c’est un tout cas un énorme coup dur. « A ceux qui s’improvisent procureur général, je réponds que j’attends simplement, avec sérénité, les conclusions de l’Inspection », lançait-il le 23 septembre dernier à l’Assemblée générale extraordinaire de la FFR à Avignon. Mais que va faire Bernard Laporte? Evidemment, sa situation est désormais bien plus fragile.

Par ailleurs, le ministère entend également éviter à termes que les dysfonctionnements connus par la commission d’appel de la FFR ne se reproduisent. Avec à la fois des erreurs de fond mais aussi des erreurs de procédure. L’erreur de fond concerne la révocation du sursis de suspension de terrain de Montpellier, puisque le sursis avait été prononcé en 2015 (suite à des lancers de projectile), soit moins de trois ans avant ce nouvel indicent des banderoles. La révocation du sursis aurait dû été automatique.

Par ailleurs, concernant les erreurs de procédure, il a été établi qu’aucun délibéré des décisions du 29 juin n’a été effectué. Aucune trace écrite n’apparait pour préciser que les décisions restaient inchangées par rapport à celles prises par la commission de discipline de la LNR. Concernant le principe de collégialité, il n’a pas non plus été respecté le 30 juin, puisque les membres n’étaient pas physiquement réunis, voire regroupés lors d’une conférence téléphonique. Enfin, le principe de confidentialité, lui non, plus, n’a pas été respecté puisque plusieurs points ont été largement dévoilés un peu plus tard dans la presse. Par conséquence, la ministre va demander à la Fédération Française de Rugby d’élaborer un plan d’action avec des mesures correctrices.

A voir aussi >> VIDEO. Laporte: « Dans 10 ans, nous serons l’une des meilleures nations du monde »

Le communiqué du ministère des Sports :

Le communiqué du ministère des Sports
Les recommandations du ministère des Sports


http://rmcsport.bfmtv.com/rugby/affaire-laporte-le-dossier-transmis-a-la-justice-1319291.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password