« Je suis très en colère. » Dès le début de sa publication sur Facebook, Tony Martin donne le ton. Allant jusqu’à parler de « scandale », le coureur allemand de Katusha est particulièrement remonté contre l’UCI et les autorités antidopage après le contrôle au résultat ‘‘anormal’’ subi par Chris Froome sur la dernière Vuleta.

A voir aussi >> Quatre questions pour comprendre l’affaire Froome

« Il y a véritablement deux poids, deux mesures dans l’affaire Christopher Froome. Les autres coureurs sont suspendus immédiatement après un test positif. Lui et son équipe ont droit à du temps accordé par l’UCI pour s’expliquer. Je n’ai pas connu de tel cas similaire par le passé. C’est un scandale, et il n’aurait au moins pas dû être autorisé à courir sur les Championnats du monde (ndlr: Froome a été informé de ce résultat anormal dès le 20 septembre, le jour du contre-la-montre des championnats du monde). »

Vexé par ce qu’il considère comme des cachotteries de la part de la Fédération internationale, le quadruple champion du monde du contre-la-montre juge cette affaire Froome contre-productive et nocive pour le cyclisme. « Le public ainsi que moi-même avons clairement l’impression qu’il y a des magouilles et des ententes dans notre dos, que des accords sont passés et qu’ils cherchent une manière de se sortir de cette affaire. Est-ce que lui (ndlr: Froome) et son équipe ont un statut spécial? Ces agissements sont un gros coup porté à la lutte si difficile contre le dopage, que je mène avec d’autres coureurs comme Marcel Kittel. Nous avons besoin d’une approche transparente et cohérente de la part de l’UCI. Ce qui se passe ici est absurde, pas transparent, pas professionnel et injuste. »

http://rmcsport.bfmtv.com/cyclisme/affaire-froome-c-est-un-scandale-l-enorme-coup-de-gueule-de-tony-martin-1327346.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password